Argenton – Aber Ildut – Porsévigné (Plouarzel) 

Étape 41 l'Aber Lanildut d'Argenton à Porsévigné.

Étape 41 (29 mai)

logo carteDistance : 30 km

sablier1Durée : 8h15

deniv plusDénivelé positif : 270m

deniv moins Dénivelé négatif : 300m

logo carteDistance : 945 km

sablier1Durée : 279h30

deniv plusDénivelé positif : 13650m

deniv moins Dénivelé négatif : 15090m

29 mai 2022 étape 41 – Argenton – Aber Ildut – Porsévigné

D’Argenton à Plouarzel en longeant l’aber Ildut.

Je quitte rapidement le camping mais dépassé par les deux campeuses d’hier soir. Je les revois sur la plage qui prennent leur petit déjeuner, moi c’est fait, un p’tit coucou et je continue mon chemin sur le GR34 d’un bon pas.

A Porspoder je m’arrête au Spar pour recharger le sac de nourriture et là je rencontre Gigi, qui fait sa dernière journée (un dimanche de fête des mères), elle a trouvé un job dans ce magasin il y a 43 ans et ne l’a jamais quitté, de fait elle n’a pas exercé son métier d’aide puéricultrice pour lequel elle était fraichement diplômée.  Le patron du lieu ne tarit pas d’éloges pour son employée modèle. Il y a du monde dans le magasin pour la remercier et lui souhaiter le meilleur pour la suite, visiblement elle est émue.
Moi aussi je vous souhaite une bonne retraite Gigi.

GR34 - l'Aber ildut

Aujourd’hui j’en termine (à regret) avec la route des abers, et passe le troisième et dernier aber, l’Aber Ildut. Arrivé au début de l’estuaire, la côte en face est à 2-300m  grand maximum, il me faudra 11 km pour y parvenir. A la différence de l’Aber Wrac’h et l’Aber Benoit, je trouve que le chemin est très bien aménagé, on voit qu’ici le GR34 est souvent parcouru.

C’est un régal de pierres, d’eau, de forêts, de cultures et de ruisseaux qui se jettent dans l’Ildut. Je ne vois pas passer les km tant les passages sont fascinants, captivant. Des murs maçonnés faits pour guider des cours d’eau, des haies de sapins énormes plantés dans un alignement parfait bordent l’ildut, ça et la des habitations (bienheureux habitants) qui se fondent dans le paysage enchanteur.

C’est au pont Rheun que je peux franchir l’Aber Ildut,  j’oblique à tribord pour reprendre l’autre rive  toute aussi agréable. Le chemin des douaniers se faufile entre les arbres qui bordent l’Ildut et les champs qui s’étalent tout autour. Parfois un chêne noueux me fait du gringue, je m’arrête pour poser mes mains sur son tronc rugueux mais j’ai beau me concentrer je n’entends pas ce qu’il me dit.

Aujourd’hui j’ai encore de la chance avec la météo, il fait un temps extra pour randonner sur le GR34, température idéale, un beau ciel bleu agrémenté de nuages blancs suspendus dans les airs, par moments un petit vent qui apporte des senteurs parfois boisées, parfois marines.

Le granit rose de l’Aber Ildut

Jusque dans les années 1940, le granit rose de l’aber Ildut était exploité dans plusieurs carrières d’où il était extrait, taillé et façonné sur place, pour être ensuite acheminé par bateau vers différent ports, le poids transporté pouvait atteindre 45000 tonnes par an. Le granite de l’Aber Ildut à servi notamment à construire les quais de Londres, ou le piédestal de l’obélisque de la place de la Concorde. (Cet obélisque avait été offert à la France par l’Égypte en remerciement des travaux menés par Jean-François Champollion qui a déchiffré le langage des hiéroglyphes et fait connaitre l’ancienne langue égyptienne au monde entier).

Hélas si beau soit-il le granit rose de l’Aber Ildut n’a pas résisté à la concurrence des nouveaux matériaux de construction comme le béton et la brique. Sur le site du chantier Braz à Kerglonou ou passe le sentier des douaniers, on peut voir les traces de cette activité aujourd’hui abandonnée

A la sortie de l’Aber Ildut le port que je voyais au début semble endormi en ce dimanche. Depuis ici (en face) on peut prendre un bateau pour l’île d’Ouessant, 40mn de traversée, ticket moins cher et parking gratis.

J’ai encore quelques kilomètres à faire le long de la côte et longeant de bien belles plages avant de rejoindre le camping de Porsévigné, celui qui est ouvert, bien sûr le plus lointain, cela raccourcira mon voyage de demain.
Camping très bien situé sur le tracé du GR34, accueil très sympa, je fais la rencontre d’un cycliste et trailer breton avec qui on discute, on discute…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *