Saint-Hernot à Trez-Bellec – presqu’île de Crozon

GR34 presqu'île de Crozon

Etape 49 (7 juin)

logo carteDistance : 21 km

sablier1Durée : 6h30

deniv plusDénivelé positif : 450m

deniv moins Dénivelé négatif : 510m

logo carteDistance : 1099 km

sablier1Durée : 329h00

deniv plusDénivelé positif : 16420m

deniv moins Dénivelé négatif : 18230m

GR34 Saint-Hernot à Trez-Bellec

GR34 Dernier jour sur la presqu'ile de Crozon de Saint-Hernot à Trez-Bellec en passant par Morgat

7 juin 2022

Encore une belle randonnée dominant la grève en contrebas, avec toujours ces variations de roches qui font la la beauté de la presqu’île de Crozon

Après un bon petit déjeuner, je vais  tout droit vers Morgat par des chemins rectilignes, du coup je n’emprunte  pas le GR34 qui longe le bord de mer translucide en contrebas, pour avoir déjà suivi le sentier côtier, avant d’arriver à Morgat, il y a des passages plutôt sportifs…

Je passe devant le phare du Kador et le fort du Kador pour redescendre vers Morgat où je profite des commerces pour charger un peu la sac à dos.

La sortie de Morgat se fait par les passerelles qui bordent la mer, puis les rues de la ville, il n’y a pas de sentier côtier, d’ailleurs je ne vois pas où il pourrait passer, les falaises à la sortie de Morgat sont hautes et semblent plonger dans la mer, par endroit le sentier des douaniers est en réfection, je ne sais pas si ça va durer longtemps.

Encore une fois je mets les pieds dans des balades déjà faites, me souvenant de la chaleur écrasante de l’été, rien à voir avec ce jour gris et humide.

La très belle plage de l’aber déroule son sable jaune très loin, je passe sur la plage plutôt que par le GR34 qui fait un détour  pour rattraper un pont vers le four à chaux de Rozan. Au bout de la plage il y a un aber que j’ai du mal à traverser et en plus il n’y a pas vraiment de passage pour remonter sur le versant d’en face. En suivant un peu l’aber je vois un lit de pierres formant un gué, très bien venu, surement placé ici pour les randonneurs imprudents, cela me permet de retrouver le GR34.

La suite de cette dernière journée sur la presqu’île de Crozon une merveille, éminences qu’il faut gravir pour découvrir des points de vue grandioses, passages dans des bosquets de pins maritimes, de  belles grimpettes et dégringolades selon les caprices des falaises qui dessinent le littoral et au pieds desquelles s’étalent des plages dont l’accès se fait en zigzaguant depuis les hauteurs.

Après la jolie plage du Poul, je fait une grimpette pour aller sur la Pointe Du Guern pour profiter d’une vue grandiose les environs. Encore des petites criques abritées pour lesquelles l’accès qui se méritent, à la Pointe de Pen ar Vir, je passe la plage de Trez-Bellec, je n’ai  pas vu le temps passer et je déboule déjà vers le petit camping de Pen Bellec à Trez-Bellec.

A peine ma tente est-elle montée que la pluie qui était annoncée pour toute la journée s’est mise à tomber, plutôt fort, et elle ne semble plus vouloir s’arrêter. Une demi heure plus tard sous une pluie battante la propriétaire du camping m’appelle pour me dire que les personnes, qui louent une petite maison à côté, se sont plaintes du fait que je me suis déshabille devant elles, c’est à dire que j’enlève mon pantalon de pluie à l’abri du auvent de ma tente, elles ont été choquées. (le pantalon était par dessus mon short de randonnée qui descend presque au genou).

Dans la foulée la propriétaire me demande, avec tact de planter planter ma tente dans un autre endroit du camping. Les personnes en question sont un couple de jeunes gens me dira plus tard la dame, un peu embêtée.
Y’a pas d’âge pour la connerie.

Tant qu’il pleut je ne bouge pas, ça m’ennuie je ne voudrais pas faire de tord à la propriétaire, charmante, au pire je démonte tôt demain matin. C’est ce que je fais levé à 5h30 après une nuit où j’ai très peu dormi, mal au ventre, et j’ai grelotté toute la nuit.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *