Concarneau

25152C3D 2AB9 4A8F 8A52 79700F61AB7A scaled

Étape 81 (24 juillet)

24 juillet 2022 dernière étape sur le GR34 entre l’ile Tudy et Concarneau

Table des matières

Loctudy Concarneau

Aujourd’hui c’est la dernière étape de mon périple sur le GR34. Terminus à Concarneau, 81ème journée de marche, 99 jours depuis mon départ du Mont Saint-Michel le 16 avril. J’aurai arpenté presque tout le tour de la Bretagne par le GR34 et réalisé sentier des douaniers en entier, exception faite de Brest jusqu’au début de la presqu’île de Crozon et la traversée de Lorient. 

GR34 trajet de l'îIle Tudy vers Concarneau en passant par Bénodet la pointe de Mousterlin, Beg Meil Fouesnant

24 juillet 2022 ile Tudy Concarneau

Je comptais prendre le passeur pour rejoindre l’île Tudy, sauf que le premier bateau est à 9h30, heure à laquelle je devrais, selon mes calculs,  être à Bénodet pour arriver à Concarneau avant 19h00. TaxiCo à nouveau sollicitée  me dépose de l’autre côté, à l’île Tudy et à 8h00 et je m’élance sans tarder par le chemin qui côtoie la longue plage de Tudy (plage de Kermor) avant d’être derrière la dune qui protège les habitations en contrebas qui sont bâties sous le niveau de la mer. Le GR34 qui se fait chemin piétonnier et piste cyclable file tout droit vers Sainte Marine le long de la mer que l’on entend de l’autre coté de la dune.

J’arrive rapidement à Sainte-Marine, port de pêche devenu station balnéaire et port de plaisance très prisé. Par de petites ruelles, je rejoins la cale en passant devant le célèbre « Abri du Marin » (qui se visite) pour prendre le passeur vers Bénodet. Je suis un peu en avance et engage la conversation avec une joggeuse, on parle course à pied, Bretagne, randonnée, je lui dis qu’aujourd’hui c’est ma dernière étape du coup elle m’offre le billet de la traversée, sympa. On sera les deux seuls passagers de ce premier voyage du jour, nous nous séparons sur l’autre rive.

A Bénodet, je continue sur la corniche en longeant la plage du Trez encore peu fréquentée, jusqu’à la Pointe de Saint-Gilles, à cet endroit moins de 100m me sépare de la longue dune de 4km qui mène à la Pointe de Mousterlin, mais il me faudra contourner une zone appelée « Mer Blanche » petite lagune protégée aux rives boisées autour de laquelle court un sentier aménagé avec quelques parties bitumées.

Après l’anse du Petit Moulin et l’anse du Groasguen, la marée étant basse, je tente un gué qui me conduit sur la dune, les fortes chaleurs de ces dernières semaines ont bien asséché le sol et je passe sans problème, cela m’évite de nouveaux détours, ensuite c’est tout droit jusqu’à la pointe de Mousterlin.

Le GR34 m’amène ensuite sans encombre à la Pointe de Beg Meil où une paillote judicieusement placée propose des repas bien alléchants. Je mets la montre en pause et m’accorde un petit burger frites savoureux. Bien restauré, je me dirige vers Beg Meil et les 20 derniers kilomètres de la journée et de mon périple autour de la Bretagne, je les connais bien pour y avoir déjà randonné et même couru. 

A la pointe de Beg Meil, la loi obligeant la servitude de passage est enfin appliquée (depuis 2015), les riches propriétaires ont dû s’y plier. Le sentier longe à présent la pointe depuis le haut de la falaise, nous ne sommes plus tenus de passer par les rochers plus bas. Je vois des escaliers menant à des petites criques, qui n’étaient qu’à l’usage exclusif des habitants fortunés, ils ont déplacé leurs hautes barrières un peu plus loin du bord de mer. 

Le ciel est radieux, la balade est somptueuse, à l’ombre des pins maritimes la vue sur les belles plages plus bas aux eaux turquoises donne des airs de Corse au littoral.

Après Cap Coz le sentier des douaniers mène par  la digue au port de plaisance Port-la-Forêt, l’un des plus grands de Bretagne, c’est ici que vient t s’entrainer l’élite mondiale des navigateurs. En cette année 2022 le port fête ses cinquante ans et attire de fait de nombreux visiteurs.
Le randonneur que je suis cherche plutôt les petites sentes où l’on croise quelques personnes de temps en temps, je m’éloigne du lieu non sans être quand même impressionné par certains bateaux accostés aux pontons.

Plus loin le GR34 traverse un camping, tant mieux, j’en profite pour faire le plein d’eau, sous le chaud soleil, je viens de boire les dernières gouttes de ma poche à eau.  L’anse de Saint-Laurent à contourner un passage dans les bois à portée de mer et voilà les premières habitations de Concarneau, j’ai tenu un rythme soutenu toute la journée pour être à l’auberge de jeunesse avant 19h00, j’y serai à 18h15, mes petits arrangements avec le GR34 se sont avérés judicieux.

C’est mon deuxième passage à l’AJ de Concarneau et le quatrième en auberge depuis le début, grâce à mon pass’AJ la nuit me sera offerte. Ce soir, l’auberge de jeunesse de Concarneau est remplie, nous sommes six dans une petite chambre, fenêtre grande ouverte vers le large et les iles Glénans. L’auberge est dans les locaux de l’ancien abri du marin, elle est idéalement située tout près du centre ville et la ville close, lors de notre premier passage au mois de juin, nous avons même assisté à la dernière prise de vue du téléfilm « Meutre à Pont-Aven » qui utilisait l’escalier qui mène aux chambres.

Voilà cette fois ci c’est la dernière escapade de ma randonnée autour de la Bretagne par le sentier de douaniers, TaxiCo viendra me chercher demain matin pour rejoindre Loctudy. Je pense qu’il me faudra un peu de temps pour réaliser. Pour l’heure je pense surtout que je vais reprendre une vie de famille, goûter au confort des petits riens du quotidien et également me reposer durant ce mois d’août qui s’annonce ensoleillé et chaud. 

Stats du jour
Distance : 47 kmDénivelé positif : 250 m
Durée : 9h15Dénivelé négatif : 240 m
Depuis le début
Distance : 2098 kmDénivelé positif : 24230 m
Durée : 649h30Dénivelé négatif : 29640 m

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *