Pont-Aven – Le Bélon – pont du Guilly

70E84792 4E13 4457 860C 0E7E8708BD55 scaled

Étape 57 (27 juin)

logo carteDistance : 20 km

sablier1Durée : 4h15

deniv plusDénivelé positif : 310m

deniv moins Dénivelé négatif : 320m

logo carteDistance : 1289 km

sablier1Durée : 394h15

deniv plusDénivelé positif : 19800m

deniv moins Dénivelé négatif : 21840m

Tournicotis tournicotons autour du Bélon.

Sur le Belon. GR34, Pont-aven jusqu'à l’estuaire et remontée de la rivière dans les méandres du Belon jusqu'au pont du Guilly.

27 juin 2022

Au départ de Pont-Aven jusqu’à bien après le joli petit port de Rosbras à part deux exceptions le sentier côtier n’a rien de côtier… Il se poursuit pendant 6 – 7 km sur du macadam à travers la campagne, c’est au loin que j’aperçois les arbres bordant l’Aven derrière les champs de blé ou de maïs.

Au terme de ce prélude bitumeux enfin le GR34 reprend son habit terrestre, pierreux, orné de gros blocs de granit pour accompagner la fin de l’Aven et déboucher dans l’estuaire du Bélon. L’entrée du Bélon se fait le long d’un chemin ondoyant bordé de bruyère d’un rose prononcé au milieux de pins maritimes dans lesquels le vent s’engouffre en sifflant se donnant des airs tempétueux.

A chaque recoin de la rivière s’étirant plus loin dans les terres coule un petit ru venant apporter son écot aqueux au Bélon, ces petites digressions sont très agréables à parcourir, tout est calme, paisible, bucolique, méditation au rythme de mes enjambées.

Je croise les Huîtrières du château de Bélon (en fait il y a trois ostréiculteurs indépendants sur le site) et remonte chercher le GR34 un peu plus haut qui se glisse entre des champs de blé bercés par la caresse du vent. Je passe devant une belle fontaine maçonnée de pierres de granit en contrebas d’une chapelle isolée au lieu dit de Saint Léger sur les bords de la rivière.

La balade se continue paisiblement le long de l’eau calme ou parfois des kayaks multicolores se faufilent près des berges ombragées. Soudainement tout ce bel agencement cède place à une portion du sentier des douaniers qui longe le  bord de route, l’attention remonte d’un cran l’espace réservé au randonneur n’est pas très large, au moins l’herbe est coupée et l’on peut cheminer aisément dessus. Ce passage ne dure « que » deux km jusqu’au pont du Guilly qui sera le terme de mon étape du jour, très agréable à part les moments de bitume.

Rejoint par dame Colette, nous repartons en direction de Château de Bélon déguster quelques unes de ces célèbres huîtres…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *